résultat de votre recherche

Réalisation de 6 lignes de BHNS en Artois-Gohelle

Des axes structurants pour un réseau d’envergure

Le 1er avril 2019, le Syndicat Mixte des Transports Artois-Gohelle (SMTAG), 6ème AOM de France par son étendue et sa population, a mis en service 6 nouvelles lignes de bus à haut niveau de service « Bulles » sur un total de 110 km dont un peu plus de 50% en site propre, avec priorité aux feux, une fréquence de service accrue et des horaires élargis.

À cette occasion, le réseau de bus Tadao a également entièrement été restructuré et modernisé : nouveau système billettique, information voyageurs en temps réel, modernisation des systèmes d’exploitation, construction de 4 nouveaux centres de remisage et de maintenance, modernisation de la flotte de bus.

Fiche d’identité

lignes de BHNS

kilomètres

communes traversées

110 kilomètres de ligne

Le projet s’étend sur 110 kilomètres de ligne, dont 55 km en site propre, et traverse 35 communes : 14 sur le territoire de Béthune–Bruay-la-Buissière et 21 sur celui de Lens–Liévin–Hénin-Beaumont

Un nouveau matériel roulant hybride articulé de 18 m

Les lignes majeures -Bulle 1 et Bulle 2- sont équipées d’un nouveau matériel troulant hybride articulé de 18 m de long. La Bulle 6 est quant à elle équipée d’un matériel innovant à motorisation hydrogène, maintenu sur le nouveau centre de remisage et de maintenance de Houdain.

Des stations réaménagées

Accessibles et adaptées au nouveau matériel roulant, les stations sont également équipées d’un nouveau système billettique et d’un dispositif d’information voyageur.

Les missions

 

1

Assistance à la passation des marchés et pilotage des études

2

Maîtrise des délais et des interfaces

3

Assistance aux procédures administratives

Depuis fin 2013, SETEC Organisation, appuyée par SETEC ITS, accompagne le SMTAG dans le cadre d’une mission d’assistance à maîtrise d’ouvrage qui s’étend de la rédaction des programmes de maîtrise d’œuvre au suivi du déroulement des essais préalables et de la mise en service. Moins de 5 ans et demi, et seulement 2 ans de travaux, auront été nécessaires pour ce projet ambitieux qui permet au réseau TADAO de répondre aux enjeux de mobilité d’aujourd’hui.

Pour aller plus loin